Mes épreuves

Je suis Ingrid Alula

serial entrepreneure qui aide les femmes et hommes à voir l’excellence dans la communauté noire et surtout, en eux-mêmes.

Si tu me demandes si j’avais déjà conscience de mon potentiel quand j’étais petite, je te répondrai:

« oui. Un point, un trait. Un trait, un pont».

Et tu pourrais me répondre « Mais quelle audace ! » ou encore « Ah bon ?! ».

A vrai dire, dès mon plus jeune âge, ma mère m’a répété: « Si une personne peut le faire, il n’y a pas de raison que tu n’y arrives pas toi aussi ».


Cette phrase m’a clairement donnée des ailes:

J’ai fait du trapèze à plus de 2 mètres en maternelle,

je suis devenu députée des enfants à 10 ans,

j’ai appris à jouer du piano en autodidacte à partir de 6 ans.

J’étais bien lancée avec cette assurance mais elle a été mise à rude épreuve.

 

D’abord à cause des problèmes de la vie:

 j’ai grandi dans une famille où il y avait beaucoup de célébrations.

Comme je te l’ai dit, je suis d’origine congolaise hein.

Donc, comment te dire …

Nos fêtes de famille, tu les attends avec impatience, tu prépares ta tenue des semaines voire des mois à l’avance parce que ta mère te répète:

« je ne sors pas avec des enfants mal habillés ».

Et bien sûr, tu ne manges pas de la journée pour être sûr.e de profiter du buffet au maximum.

« Et bien, ils sont où les problèmes ? »

Les problèmes étaient entre ces fêtes, à la maison, quand je demandais par exemple si je pouvais avoir ci ou ça et que ma mère répondais « à la fin du mois ».

Moi à l’époque je répondais « d’accord, à la fin du toi » sans prendre conscience de la situation dans laquelle on était.

Ensuite à cause des pensées destructrices: 

En tant que femme noire, on m’en a transmis un tas. 

« tu ne dois pas te faire remarquée.

Si tu dois te faire remarquée, que ce soit par tes résultats.

Ne sois pas bruyante à l’école.

Les noires ne peuvent pas avoir les cheveux longs ».

C’est beaucoup, non ?  

Et ajoute à ça les statistiques qu’on te donne comme si elles prédisaient pour ton avenir: 

Sur 4 professeurs d’économie et sociologie,

3 ont parlé d’employabilité sur le marché du travail.

Selon les statistiques, un homme blanc, âgé, sans origines étrangères a une plus forte employabilité sur le marché primaire (CDI, bien rémunéré, tout ça)

qu’une femme, jeune, avec des origines étrangères ou immigrée.

A cette dernière on réservé les emplois « atypiques » (temps partiel, CDD, faible rémunération). 

 

A chaque fois que les professeurs parlaient des statistiques, je me disais: 

«  d’accord c’est le constat qu’on peut faire de notre société aujourd’hui ».

Mais le problème c’est qu’ils l’affirmaient toujours comme ci, malheureusement, c’était le sort qui m’attendait.

J’ai compris que j’allais devoir avancer contre le vent,

contrairement à ceux qui rentraient dans la première case.

 

Mais comme dans un acte de défiance, je me répétais à chaque fois:

« Vous n’êtes pas mon oracleVos statistiques ne détermineront pas mon futur ». (mettre en citation)

Là où la petite Ingrid avait une assurance naïve,

parce que ca maman lui avait dit qu’elle pouvait,

celle que je suis aujourd’hui avance avec une assurance en béton armé,

et je veux te la transmettre. 

 

Ma mission 

 Je suis une éclaireuse:

qualificatif désignant une personne qui a pour mission 

de partir en reconnaissance pour observer le terrain

et recueillir des informations qui seront utiles au reste du groupe. 

 

Celle qui te montre tout ce dont la communauté afro est capable (Panora)

Celle qui te montre le travail que tu dois faire sur toi pour révéler ta splendeur (podcast)

Celle qui t’écoute, mets des mots sur tes maux, et t’accompagne pour les résoudre durablement (livre, programme de transformation)

 

La lumière qui te montre le chemin 

Certains de tes soucis te plongent dans la nuit la plus sombre: 

épuisement, fatigue émotionnelle, psychologique et physique. 

Et quand tu as tout essayé, tu ne peux que t’en remettre à quelqu’un 

qui a rencontré le même problème et détient la solution. 

 

C’est là que j’interviens : 

Je mets aujourd’hui un mot d’ordre à tirer une leçon et une bénédiction

de chaque moment que j’ai eu traversé en tant que femme, entrepreneure, noire. 

Pour que tu aies enfin la solution que tu attendais depuis trop longtemps.  

Mettre en citation (Marie Salomé, grand-mère maternelle) 

Ma grand-mère maternelle a débuté cette chaîne de transmission en disant à ma mère: 

« Si une personne peut le faire, il n’y a pas de raison que tu n’y arrives pas toi aussi ». 

Appel à l’action: 

découvrir  la méthodologie suivi de réserver une séance d’initiation au déblocage.